Moustique commun
Culex pipiens

  • Seules les femelles aspirent le sang.
  • Je suis très dérangeant lors des mois d’été.
  • J’habite les milieux où l’eau est stagnante.
  • On me surnomme aussi « maringouin ».

Apprends!

  • Je mesure entre 0,5 et 0,7 centimètre de longueur.
  • Chez les mâles de mon espèce, les antennes ressemblent à de petits plumeaux.
  • Mon abdomen est long et de couleur beige avec de petites taches grises.
  • Je possède une longue trompe plutôt rigide nommée « proboscis ».
  • J’habite la forêt tempérée nordique et la forêt boréale du Québec.
  • On me retrouve dans beaucoup de pays dont le Canada et les États-Unis.
  • Je vis dans une grande variété de milieux où l’eau est stagnante : mares, flaques d’eau, étangs… et même dans les maisons!
  • Les mâles de mon espèce butinent le pollen des fleurs et les liquides sucrés tout comme le font les papillons. Ils contribuent donc également à la pollinisation des plantes!
  • Seules les femelles se nourrissent du sang de nombreux animaux comme les oiseaux et les mammifères, dont l’homme.
  • Les femelles peuvent « sentir » le dioxyde de carbone émis par les animaux. Cela les aide à trouver leur nourriture.
  • J’aspire ma nourriture grâce à ma longue trompe.
  • Je suis la proie de nombreux oiseaux, des libellules et des amphibiens.
  • Je suis actif de jour comme de nuit.
  • Les femelles piquent car elles ont besoin de sang pour assurer le développement de leurs œufs.
  • En une semaine, les femelles piquent à une ou deux reprises.
  • J’hiberne lorsque les températures froides arrivent et me réveille seulement au printemps. Le froid ralentit mon organisme.
  • Mon espérance de vie est d’au plus un mois.
  • Voici mon cycle de vie :
    • Étape 1 : après l’accouplement, la femelle va récolter du sang pour produire ses œufs;
    • Étape 2 : la femelle pond entre 50 et 300 œufs dans l’eau stagnante durant les jours suivant l’accouplement;
    • Étape 3 : la larve de moustique vit une quinzaine de jours dans l’eau, puis émerge de l’œuf et se nourrit de petits organismes aquatiques;
    • Étape 4 : la larve se métamorphose en pupe et demeure quelques jours à la surface de l’eau sans manger;
    • Étape 5 : le moustique sort de sa pupe au-dessus de l’eau. Il est adulte.
  • Je ne suis pas très aimé des humains à cause des piqures que leur infligent les femelles.
  • Les humains se protègent parfois de moi en s’aspergeant de produits antimoustiques.
  • Je peux transmettre, dans de très rares cas, des bactéries et des maladies graves comme la fièvre jaune ou le virus du Nil occidental.
  • Je suis très répandu dans tout l’hémisphère nord de la planète. Mon espèce n’est donc pas menacée.

Explore!

Action!

Envoie tes découvertes à Phibi!

Partage tes découvertes photos de la nature avec Phibi! Tu pourrais voir ta découverte mise en vedette sur le site Biogenus. Approbation parentale requise.

Aller! »

Les 4 habitats
qui t'entourent

Découvre des faits étonnants sur les habitats du Québec et des actions pour les protéger!

Voir les habitats »