Crécerelle d’Amérique
Falco sparverius

  • Je suis le plus petit faucon du Québec, mais aussi le plus coloré!
  • On me voit souvent chasser au bord des routes.
  • On me reconnait grâce à mes couleurs et à mon vol sur place lorsque je chasse.
  • Je suis surtout présente dans le sud du Québec.

Apprends!

  • J’ai une envergure d’environ 56 centimètres.
  • Mes joues blanches sont ornées chacune de deux barres noires verticales.
  • Le plumage de mon dos et de ma queue est roux.
  • Mon ventre est de couleur crème et strié de taches brunes.
  • Le mâle se différencie de la femelle par ses ailes gris-bleu.
  • La femelle a des ailes rousses striées de noir comme son dos.
  • En vol, mes ailes sont pointues et ma queue est longue et étroite.
  • On me voit chasser dans les prairies, les pâturages et les parcs urbains où la végétation est basse.
  • Je me perche fréquemment sur les fils électriques.
  • D’avril à octobre, on peut m’observer dans le sud du Québec, en zone tempérée nordique.
  • À l’automne, je pars hiverner en Amérique centrale.
  • Je me nourris principalement d’insectes et de petits animaux comme des grenouilles, des souris et des musaraignes.
  • Je mange parfois des petits oiseaux.
  • On m’observe souvent chassant en bordure des routes ou perchée sur un poteau ou un fil électrique.
  • Lorsque je chasse, je vole sur place avant de plonger vers ma proie.
  • Pour faire la cour à la femelle, le mâle fait des parades aériennes et lui offre de la nourriture.
  • Le couple restera ensemble toute leur vie. Ils se séparent lors de l’hivernation mais se retrouvent au printemps.
  • Je ne construis pas de nid. La femelle niche plutôt dans le trou creusé par un pic, dans la cavité d’un vieil arbre, d’un chicot ou encore dans la corniche d’un bâtiment.
  • La femelle pond de 4 à 5 œufs par couvée.
  • Les deux parents se relaient pour couver les œufs sur une période d’environ 30 jours. Un beau travail d’équipe!
  • Les jeunes grandissent très vite. Ils atteignent leur poids d’adulte au bout de 21 jours.
  • À l’aéroport de Montréal-Trudeau, les fauconniers m’utilisent pour faire peur aux mouettes ou étourneaux qui se promènent sur les pistes d’atterrissages.
  • On me reconnait facilement grâce aux couleurs de mon plumage.
  • Mon espèce n’est pas considérée comme menacée ou vulnérable, mais elle a connu un déclin de population important dans les dernières années.
  • Je suis protégé par la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune. Cette loi interdit de me chasser, de me piéger, de me déranger ou de détruire mes œufs ou mon nid.
  • Les principales menaces auxquelles mon espèce fait face sont l’étalement urbain, qui cause la fragmentation de mon habitat, et l’utilisation de pesticides qui contaminent mes proies.
  • La diminution du nombre de chicots et les changements climatiques ont aussi un impact sur mon espèce.

Envoie tes découvertes à Phibi!

Partage tes découvertes photos de la nature avec Phibi! Tu pourrais voir ta découverte mise en vedette sur le site Biogenus. Approbation parentale requise.

Aller! »

Les 4 habitats
qui t'entourent

Découvre des faits étonnants sur les habitats du Québec et des actions pour les protéger!

Voir les habitats »