Vesse-de-loup perlée
Lycoperdon perlatum

  • Je suis un champignon comestible lorsque je suis jeune et que ma chair est encore blanche.
  • Je pousse en forêt et m’adapte à tous les climats.
  • On me reconnait par ma forme arrondie et ma couleur blanche ainsi que par les petites « perles » sur mon chapeau.
  • À maturité, si on m’écrase, j’émets un nuage de poudre brunâtre!
  • Attention : l’amanite vireuse, champignon mortel, me ressemble à son jeune stade.
  • Espèce prélevée

Apprends!

  • Je mesure en moyenne de 2 à 7 centimètres de hauteur.
  • Ma forme rappelle celle d’une poire inversée ou d’une ampoule et je n’ai pas de lames.
  • Ma membrane extérieure est de couleur blanche ou crème et est recouverte de petites épines qui ressemblent à des perles, d’où le nom de « vesse-de-loup perlée »! Si tu m’observes à la loupe, tu verras que ces perles sont de deux types : l’une est plus petite et de forme arrondie, l’autre est plus grande et pointue. Cette dernière est plus fragile et finira par tomber.
  • Jeune, ma glèbe est ferme et de couleur blanc éclatant. C’est durant cette période que je suis comestible.
  • À maturité, ma glèbe devient beige-brun et poudreuse et mes petites perles tombent. Je ne suis alors plus comestible.
  • Ma sporée est brune.
  • Si tu trouves un champignon dont la chair est dure et qui comporte des lamelles ou un pied intérieur, ce n’est pas une vesse-de-loup! Certaines amanites très toxiques me ressemblent au début de leur croissance.
  • Je suis une espèce saprotrophe, c’est-à-dire que je me nourris de matière en décomposition.
  • Je pousse en été et en automne, directement sur le sol et plus rarement sur du bois pourri.
  • Comme tous les champignons, je me nourris grâce au mycélium, ma partie végétative. Le mycélium est un ensemble de filaments qui digère la matière organique. Il est résistant et peut survivre au froid et à la sècheresse.
  • Mon cycle commence par la germination d’une spore (minuscule graine).
  • De cette spore se développe alors le mycélium, qui produira un sporophore (fruit). C’est ce qui sortira de la terre et qu’on appelle « champignon »! Le sporophore permet la dispersion des spores.
  • Quand je suis arrivée à maturité, mon sommet éclate et libère mes spores!
  • Après être tombées au sol, mes spores deviennent des hyphes (petits filaments) qui formeront un nouveau mycélium et donc un nouveau champignon.
  • Je suis la vesse-de-loup la plus commune au Québec. M’as-tu déjà vue?
  • Je suis comestible, mais pas très réputée pour mon gout. On préfère généralement me manger cuite, en omelette ou sautée dans du beurre.
  • Les humains aiment m’écraser, l’automne, pour faire sortir ma poudre. Ma cousine, la vesse-de-loup géante, fait d’encore plus gros nuages.

Action!

Envoie tes découvertes à Phibi!

Partage tes découvertes photos de la nature avec Phibi! Tu pourrais voir ta découverte mise en vedette sur le site Biogenus. Approbation parentale requise.

Aller! »

Les 4 habitats
qui t'entourent

Découvre des faits étonnants sur les habitats du Québec et des actions pour les protéger!

Voir les habitats »