Esturgeon noir
Acipenser oxyrinchus

• Je suis le plus gros des poissons d’eau douce du Québec.
• Mon origine remonte à au moins 200 millions d’années.
• On me reconnait par ma couleur foncée et mon museau allongé.
• Je vis dans l’eau salée mais reviens en eau douce pour me reproduire.
• Je fouille le fond de l’eau pour trouver ma nourriture.

Apprends!

• Je suis le plus gros des poissons d’eau douce du Québec.
• Je peux peser plus de 120 kg.
• Je peux mesurer plus de 2 mètres.
• Je n’ai pas d’écailles ! Mon corps est recouvert d’os qui me protègent comme une armure.
• Je porte 4 barbillons sous mon museau allongé. Ils me permettent de gouter et de sentir.
• Avec ma nageoire caudale, je peux être confondu avec un requin vu de loin.
• J’ai une espérance de vie dépassant 50 ans.
• Je ressemble à l’esturgeon jaune, qui habite les lacs et les grandes rivières de l’ouest du Québec.

• On me retrouve uniquement en Amérique du Nord.
• On distingue deux populations : celle du fleuve Saint-Laurent et celle des Maritimes.
• La population du fleuve Saint-Laurent est présente de la région de Trois-Rivières jusque dans le golfe.
• Je suis un poisson anadrome : je préfère vivre en mer, mais je me reproduis en eau douce.

• Je mange presque tout ce que je trouve au fond de l’eau : œufs, petits poissons, algues, vers, mollusques…
• J’utilise mon rostre et mes 4 barbillons pour chercher ma nourriture dans la vase et le sable au fond de l’eau. J’aspire tout puis je recrache les cailloux et le sable.

• Jeune, je vis en eau douce. Vers l’âge de 3 ans, je migre vers les eaux salées.
• J’ai peu de prédateurs.
• Je suis un poisson de fond.
• Il m’arrive de faire des sauts spectaculaires hors de l’eau pour me débarrasser de parasites.

• Pour me reproduire, je reviens en eau douce.
• J’atteins ma maturité sexuelle vers l’âge de 16 ans.
• Les mâles se reproduisent aux 2 à 4 ans et les femelles, aux 4 à 10 ans.

• Les Québécois me pêchent depuis très longtemps pour ma chair et mes œufs.
• Mes œufs sont noirs et comestibles. On les appelle « caviar ».

• Au Québec, je suis susceptible d’être désignée espèce menacée ou vulnérable.
• Les populations d’esturgeons noirs ont presque disparu entre 1967 et 1975.
• Si les humains veulent me pêcher, ils doivent respecter certaines règles. Par exemple, les esturgeons de plus de 150 cm de longueur doivent être remis à l’eau.
• Mes principales menaces sont la pêche commerciale, la dégradation et la perte d’habitats ainsi que la pollution de l’eau.
• Le dragage rend aussi ma recherche de nourriture plus difficile.

Action!

  • Visite avec ta famille ou ton école l’Aquarium du Québec ou le Biodôme de Montréal pour en savoir plus sur les poissons d’eau douce du Québec !
  • La pollution de l’eau menace l’habitat de l’esturgeon ainsi que de nombreuses espèces aquatiques. Discute avec ta famille et tes amis de cette problématique et sensibilise-les à la pollution de l’eau. Voici des exemples de gestes simples à poser pour lutter contre la pollution de l’eau : ne pas faire couler l’eau pour rien, utiliser des produits naturels (savon, shampoing, etc.), ne pas jeter ses déchets à l’extérieur et disposer de ses résidus domestiques dangereux (ex. : pots de peinture, piles, etc.) aux endroits appropriés.
  • Fais une recherche sur la pollution de l’eau et expose tes découvertes en classe.
  • Fais une recherche sur les poissons menacés et vulnérables du Québec et expose tes découvertes en classe.

Envoie tes découvertes à Phibi!

Partage tes découvertes photos de la nature avec Phibi! Tu pourrais voir ta découverte mise en vedette sur le site Biogenus. Approbation parentale requise.

Aller! »

Les 4 habitats
qui t'entourent

Découvre des faits étonnants sur les habitats du Québec et des actions pour les protéger!

Voir les habitats »